L’énergie

L’écologie est devenu le prétexte de toutes les restrictions de libertés. Principe de précaution, transition énergétique, taxes pétrolières, obligation d’achat d’électricité, interdiction des ampoules à incandescence… On ne compte plus les taxes, interdictions, subventions et autres violations de la liberté des individus.

Beaucoup d’écologistes n’envisagent leur action que par l’imposition par la force des mesures qu’ils prônent et leur argumentation consiste à convaincre les autres – non pas d’agir en tant qu’individu libres – mais de voter des lois pour imposer à tout le monde le comportement en question. Les domaines où les écolo-étatistes cherchent à étendre leur influence étant nombreux, nous nous contenterons de parler de l’énergie dans cet article, mais d’autre articles suivront sur les sujets liés à l’écologie.

L’énergie

Évidemment les taxes occupent une place de premier plan. Taxe sur les produits pétroliers, taxe carbone, taxes sur l’électricité… Dans chacun de ces cas, l’État se mêle de décider à votre place quel type d’énergie vous devriez utiliser. Pour les libertariens, c’est chaque individu qui devrait choisir quelles sources d’énergie utiliser. Les prix non biaisés par des taxes ou des subventions représentent un accord libre entre vendeurs et acheteurs. Chaque taxe sur un type d’énergie est un vol des utilisateurs et des producteurs de cette énergie. Caque subvention à une énergie est un vol des autres individus en faveur des utilisateurs de cette énergie.

Dans une société libre, si un individu pense par exemple qu’il vaut mieux utiliser l’énergie solaire que le charbon, c’est à lui de supporter les coûts de son choix. S’ils pense que les autres devraient adopter son choix, c’est à lui de les convaincre que cela en vaut la peine.

Ainsi dans le domaine de l’énergie, nous devrions :

  • supprimer les taxes spécifiques à certaines sources d’énergies comme la TIPP
  • mettre fin à l’obligation d’achat des énergies renouvelables par EDF
  • supprimer les tarifs réglementés du gaz et de l’électricité
  • vendre les actions possédées par l’État des entreprises énergétiques
  • supprimer les subventions aux différentes filières

Des progrès ont malgré tout déjà été faits, avec la libéralisation du secteur de l’électricité et du gaz. Notons d’ailleurs que si aujourd’hui on peut choisir entre une électricité nucléaire, produite à partir du gaz ou encore 100% renouvelable, c’est bien grâce au marché libre.

L’intervention de l’État peut malgré tout être légitime, lorsqu’elle consiste à protéger des victimes avérés d’une pollution par exemple. Il s’agit alors en fait de rendre la justice. Par ailleurs, certaines questions restent ouvertes sur le nucléaire : Est-il vendu au coût réel, sachant qu’il n’y a pas d’assurance qui indemniserait les victimes d’un accident ? Cela serait probablement pris en charge par l’État, ce qui revient à faire payer l’assurance par tous (y compris ceux qui refusent l’achat de cette énergie).

Le réchauffement climatique

Viennent ensuite les arguments sur la taxation des émissions de gaz à effet de serre. Il y a évidemment la controverse sur la cause humaine ou non du réchauffement climatique. Mais admettons que cette théorie soit avérée, cela justifie-t-il l’intervention de l’État ? À cela on peut faire deux réponses :

  • C’est aux individus d’agir pour limiter leurs émissions de CO2 s’ils pensent que c’est utile, et c’est à eux de convaincre leur concitoyens de l’utilité d’imiter leur comportement.
  • Pour justifier l’intervention de l’État en tant que justicier, il faudrait pouvoir estimer l’impact sur les victimes. Or les conséquences sont très incertaines, et il n’est pas clair du tout que les sacrifices nécessaires pour éviter le réchauffement climatique ne soient pas pires que les conséquences… Dans ces conditions, sur quelle base justifier une violation hypothétique des droits d’individus, qui de surcroît ne sont pas encore nés, et dont les intérêts ne peuvent pas être connus ? Peut-être que finalement nos descendants souhaiterait qu’on continue à se développer en utilisant les énergies fossiles de manière la plus efficace possible, quitte à vivre dans un climat un peu différent ?

La dépendance énergétique

Dans la série « l’État agit contre votre volonté pour votre intérêt » vient l’argument de la dépendance énergétique : il faut taxer les sources d’énergies importées pour éviter que les gens ne deviennent trop dépendants (typiquement pour la TIPP par exemple). D’un point de vue libertarien, c’est à chaque individu de décider de quoi il est dépendant. Notons d’ailleurs ironiquement que c’est finalement l’État qui finit par être dépendant des recettes de la taxe, et donc de l’utilisation par les habitants de la source d’énergie !

Conclusion

Chacun devrait être libre d’agir pour l’amélioration de l’environnement, de la biodiversité, pour sa santé, etc. dans le respect des droits d’autrui. Le seul rôle de l’État devrait être de limiter les violations de la propriété avérées.

Livres

Au passage j’en profite pour signaler deux livres intéressants, traitant de manière générale d’écologie :

  • « C‘est trop tard pour la Terre » – Idées fausses – Vraies réponses, de Cécile Philippe. Cécile Philippe est la directrice de l’Institut Economique Molinari, un organisme qui analyse les politiques économiques sous un angle libéral. Dans son livre elle réfute différentes idées : principe de précaution, interdiction des OGM, fin du pétrole, développement durable, etc. À lire absolument pour avoir une autre vision du développement durable que celle habituellement véhiculées dans les média.
  • Les prêcheurs de l’Apocalypse : Pour en finir avec les délires écologiques et sanitaires, de Jean de Kervasdoué. Il démystifie un certain nombre d’idées trop répandues en matière d’écologie, sur les OGM, la radioactivité, les pesticides, le cancer…
Cet article, publié dans Société, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s