10 mesures libertariennes

Gadsden flag franciséOn demande souvent ce que serait un programme politique libertarien. Bien sûr l’idée générale est de diminuer au maximum les impôts et les réglementations, jusqu’à atteindre un État minimal voire pas d’État du tout. Mais si nous devions présenter 10 mesures « emblématiques » de nos idées, quelles seraient-elles ?

Le Parti libertarien belge a justement fait une telle liste. Et si nous, les auteurs de ce site, devions en faire une pour la France, voilà ce que nous proposerions :

1. Flat tax (impôt à taux unique)
2. Libération des termes des contrats de travail (fin du salaire minimum, suppression de la durée légale du travail, etc.)
3. Fin de l’obligation d’adhérer à la sécurité sociale et à l’assurance retraite
4. Ouverture à la concurrence dans tous les domaines
5. Privatisation des entreprises publiques
6. Suppression de toutes les subventions
7. Totale liberté d’expression
8. Liberté de circulation des biens et des personnes
9. Légalisation des drogues
10. Abolition des brevets

Il y a bien d’autres choses à libéraliser, mais cette liste montre selon nous les mesures qui feraient le plus de bien à notre pays.

Et selon vous, quelles sont les mesures phares pour un programme libertarien ?

Cet article, publié dans Actualités, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour 10 mesures libertariennes

  1. Ping : Avis aux candidats : 10 mesures libérales concrètes | Contrepoints

  2. machinchoose dit :

    Le port d’arme, et en 1.

  3. HugH dit :

    Je pense très important de se préoccuper du système de représentation.
Les mécanismes français actuels ne favorisent en rien l’adoption et le maintien d’une société libérale:
les fonctionnaires sont avantagés par leur statut (ils restent fonctionnaires et progressent dans la carrière publique) et leur présence dans la représentation contrevient à la séparation des pouvoirs (pour les municipales par exemple, donc à une bien moindre échelle que nos parlementaires, les employés de la commune ne sont logiquement pas éligibles…). Le système de scrutin (français) avec parité sexuelle (alternance dans les scrutins de liste…), deux tours, scores éliminatoires… achèvent de verrouillera représentation entre les mains de quelques partis tenus par les mêmes fonctionnaires. Passons sur l’élection des sénateurs ou la constitution du Conseil économique social et environnemental, 3e assemblée constitutionnelle!
La sélection de nos représentants n’est pas fondée sur des compétences économiques, sociales… mais essentiellement sur des techniques de marketing et de communication, de clientélisme…

    • Violette dit :

      Oui évidemment: comment les syndicats et les parlementaires, essentiellement tous vieux mâles fonctionnaires prétendent représenter les jeunes, les femmes et les salariés du privé pour par exemple la définition des lois sociales maladie et retraite? Donc urgent d’adopter la démission de la fonction publique de tout élu, la limitation du cumul des mandats, la limitation à un seul renouvellement par fonction élective et la convergence la plus totale possible entre statuts privés et publics.

  4. Violette dit :

    Je propose pour commencer trois mesures:
    – Abolition du statut de fonctionnaire et remplacement par des CDD de droit commun. Démission de la fonction publique (ou d’un emploi privé) pour tout élu.
    – Transformation de l’état acteur en état régulateur (suppression de toute subvention, privatisations, transformation de toutes les agences d’état en délégations de service public)
    – Logement social: obligation de céder au bout de 15 ans maxi tout logement géré, par mise aux enchères à partir de 1€. Les occupants bénéficiant d’un droit de pré-emption et d’un droit prioritaire de relogement.

  5. Alex dit :

    Alors si je comprends bien, un patron peut payer son salarié au lance pierre (exploitation) et il n’y aura pas de subvention pour permettre au salarié de subsister. Il peut mourir de faim; ce n’est donc pas grave pour vous. Pourtant le droit de vivre est l’un des principes que vous défendez. Est ce que ce que vous promouvez est conforme eu droit de l’homme et à la morale.

    • Pierre X dit :

      Tout ce que vous redoutez n’existe pas dans une situation de plein emploi réalisée systématiquement dans les pays libéraux (regarder les indices de liberté et taux de chômage, notamment Australie, Nouvelle Zélande et Suisse).

  6. mer dit :

    faut-il recommencer 1789 ???

    article 35 des droit de l’homme qui a ete supprimé!!!!!!

    article XXXV
    Quand le gouvernement viole le droit du peuple,l’insurrection est pour le peuple,
    et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits etle plus indispensable
    des devoirs.

  7. Lame dit :

    Flat tax et suppression des subventions : L’Etat ne peut être qu’un Etat-gendarme, celui qui ne sert qu’à protéger les riches des conséquences de leurs excès au frais de tous. Sauf évolution en Etat providence, c’est le marchepied des organisations liberticides, celles qui prospèrent sur le désespoir. A ce compte-là, supprimons les impôts et finançons l’Etat par un fond souverain et tout autre moyen non contributif. Tout le monde en profite et l’on peut légaliser les SEL et les Jardins d’Echange Universel.

    Dérégulation des contrats de travail et participation facultative au financement de la sécurité sociale : Les rues vont se remplir de pauvres qui mettront de l’eau au moulin des organisations liberticides mais ne consommeront plus. Déflation et putsch en perspective.

    Ouverture à la concurrence dans tous les domaines et privatisations des entreprises publiques : Pour la préservation des droits individuels du plus grand nombre, notamment les libertés, certains activités stratégiques doivent être placées sous le contrôle d’un Etat démocratique garantissant des tarifs raisonnables. La prestation de ce genre d’activité par des entreprises multisociétaires (tel les SCIC) est alors préférable aux acteurs d’un marché sauvage.

    Totale liberté d’expression : C’est déjà fait en France. Ce qui est interdit, ce sont les calomnies, diffamations et incitations à la haine communautaire qui sont des atteintes aux droits, pas des libertés.

    Liberté de circulation des biens et personnes : La France a déjà un régime plus permissif que celui des Etats dit libéraux (USA, R-U, Australie, Nouvelle-Zélande, Suisse, etc…). Les citoyens ne sont pas plus heureux (ou libres) s’ils doivent non seulement subir le dumping mais accepter que l’aide aux sans-abris soient remplacés par une politique d’asile nihiliste. Ceux qui la réclament ne mettent pas la main à leur poche mais profiteront bien du nouveau pannel de « travailleurs détachés ».

    Légalisation des drogues : On a vu ce que cela a donné en Chine après les Guerres de l’opium. Seuls quelques entrepreneurs sans scrupules peuvent en tirer profit.

    Abolition des brevets : Et les dettes ? Et la propriété foncière ? Et l’actionnariat ? Quel rapport avec la défense des libertés ? Il est normal que le travail créatif soit rémunéré pour ne pas dissuader un effort utile à la société.

    C’est un programme fondé sur l’idée que les plus riches tirent la société vers le haut et qu’il faut accepter toutes leurs revendications les yeux fermés. Je préfère la promotion des libertés de masses et des actions qui permettent le développement du capitalisme populaire. Au moins, il fournit une réponse au progrès de l’automatisation.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s